Une réflexion au sujet de « Entrevue radiophonique »

  1. J’ai débuté la lecture de votre livre et un point m’agace un peu. Comment peut-on soutenir qu’il n’y avait pas de présence humaine permanente ou à tout le moins saisonnière dans la région de Tadoussac et vers l’intérieur des terres alors que Cartier y a rencontré des groupes, il me semble assez important, que Pierre Chauvin y a établi un poste de traite dès 1600 et que les Jésuites y ont faits mission de façon régulière dès le début du XVII siècle, accompagnant même des groupes qui retournaient à l’intérieur des terres, au nord du lac St-Jean ? Pour le reste, j’ai bien hâte de voir quelles solutions vous proposez afin de régler nos difficutés avec les « premières nations », mais j’ai simplement peur que votre démarches soit minée en crédibilité en y allant un peu fort sur la présence des premières nations avant la prise de possession par la France…

Répondre à Jean-Marie Bélisle Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>